Informations sur l’élevage

Description de la race

C’est unevache légère, tachetée rouge/brun, plutôt petite, entre 112 et 122 cm de hauteur au garrot.

Elle est vive et intelligente!

Elle se prête à la détention comme vache à traire et comme vache allaitante.

Son exellente capacité de mise en valeur du fourrage grossier permet à l’animal de se nourrir d’herbages maigres.

Sa viande savoureuse et de texture fine interpelle les gourmets.

 

Avec la vache d’Hinterwald, vous détenez un animal:

 

  1. de bonne longévité
  2. robuste 
  3. fertile, 

 

qui se distingue aussi par son bon rapport entre viande et carcasse, et par sa performance laitière i ntéressante.

 

 

 

But de sélection du bétail Hinterwald 

 

(défini par le comité de l’Association suisse des éleveurs de la vache d’Hinterwald le 01.12.2011)

 

Le bétail Hinterwald, d’un petit gabarit, est à sauvegarder en Suisse par une progression de l’élevage en conformité avec le but de sélection. Le bétail est solide sur ses appuis dans les pentes escarpées, il est robuste et les vêlages sont simples. La performance laitière et le taux de croissance sont remarquables en regard du poids corporel. La viande se caractérise par ses fibres très fines. 

Les caractéristiques de la race qui doivent être conservées et améliorées sont les suivantes : 

 

Type, constitution 

  race de petit gabarit, hauteur au garrot de 116 cm en moyenne, respectivement de 119 cm au sacrum 

  tête expressive avec de grands yeux et des cornes en forme de lyre 

base du cou finement structurée et profonde

  croupe allongée avec bassin légèrement aplati et attache de la queue relevée 

  membres robustes (jarrets lisses, sabots rigides) 

  musculature homogène

  pis moyen et glanduleux, bien attaché 

  trayons adaptés à la traite à la machine et à la main.

  

Productivité laitière 

  l’objectif est une production minimale de 3200 kg de lait, avec une bonne persistance 

  les taureaux reproducteurs descendent des vaches soumises aux épreuves de    productivité laitière et de performance de vie 

  les mères des taureaux affichent la note minimale de 75 dans chaque case de la DLC

   bonne aptitude à la traite. 

 

Capacité d’adaptation à la montagne, caractère, constitution 

  démarche vive et assurée dans tous les terrains 

  robustesse et longévité

  les mères des taureaux doivent démontrer une bonne longévité et une bonne santé, un tempérament vif et docile. Elles favorisent l’entretien des pâturages et proviennent essentiellement d’une région de montagne 

  leur production laitière est ascendante jusqu’à la 7e lactation environ. 

 

Fécondité 

  facilité de vêlage, 90% sans aide 

  taux de non-retour des chaleurs élevé et un veau chaque année 

  premier vêlage entre 25-30 mois 

 

Disposition à l’engraissement chez les veaux 

  bonne aptitude à l’engraissement des veaux, de race pure ou lors de croisements d’usage 

 

Motifs d’exclusion pour la reproduction en élevage

vaches avec une hauteur au garrot supérieure à 122 cm (si seul le garrot est mesuré) 

  vaches avec une hauteur au sacrum supérieure à 126 cm (dès le 01.08.2011)* 

  animaux tachés de noir dans le pelage 

 

·         La DLC exige la hauteur au sacrum depuis août 2011. Jusqu’alors, la hauteur maximale était de 122 cm au garrot pour les mères de taureaux et les animaux femelles au bénéfice d’un certificat de performance A. Cette mesure est remplacée par celle de 126 cm au sacrum.